Insertion Handicap a financé la scolarité de 14 enfants handicapés et de parents malades en 2014

Dans ce numéro de la nouvelle grille de votre émission Expression Libre, notre présentatrice Thiouna Mboup a accueilli Mme Ndiémé Lame, la présidente de l’association Insertion Handicap.
Handicapée de naissance, suite à une déformation musculaire due à la poliomyélite contractée au Sénégal pendant son enfance, Mme Ndiémé Lame est arrivée en France en 2001. Confrontée aux nouvelles réalités de son pays d’accueil où les handicapés ne sont pas les parias de la société et ne sont pas obligés de mendier pour vivre, comme au Sénégal, Ndiémé a repensé à son passé. De cette réflexion est née une association: Insertion Handicap. Avec des personnes qui partagent son handicap, elle a décidé de se battre pour changer le sort des personnes à mobilité réduite du Sénégal.

Domiciliée dans le 13 eme arrondissement de Paris, Insertion Handicap se bat pour venir en aide aux enfants handicapés ou nés de parents handicapés. « La meilleure manière de venir en aide à cette couche défavorisée de la population, soutient la présidente, c’est de permettre à leurs enfants d’avoir une éducation. C’est la meilleure manière de les sauver de la misère« .

Pour cette cause, les bénévoles de l’association se donnent corps et âmes pour trouver des fonds et permettre à ces enfants d’aller et de rester à l’école. « Nous collectons aussi des fauteuils roulants, des ambulances, des habits et toutes sortes de matériels dont les populations ont besoin pour les donner aux hôpitaux et aux associations du Sénégal », soutient Ndiémé Lame.

Emus par le parcours hors du commun de cette dame au grand coeur, de nombreux partenaires ont répondu à son invitation. Ayant entendu parler de cette association qui vient en aide aux enfants handicapés du Sénégal, un jeune garçon de 13 ans, Donagan Légitimus, choqué par le manque de respect dont a été victime un de ses amis handicapés, va décider de rejoindre Ndiémé Lame dans son combat. Comme Louise Sarr, logisticienne, qui affrète gratuitement les dons collectés pour les acheminer sur Dakar, Donagan va mobiliser dans son monde pour changer la vie des enfants sénégalais.

« Puisqu’il est danseur de hip hop, Donagan a regroupé ses amis, en organisant un concert dont les bénéfices sont destinés à payer la scolarité des enfants » Témoigne la présidente de Insertion Handicap. De cette initiative est née une manifestation culturelle « Handip-hop » soutenue par la mairie du 13eme arrondissement de Paris. Et cette initiative commence a faire date dans le calendrier culturel de la ville. « Avec l’argent récolté lors de ces manifestations et de la collecte, 14 enfants défavorisés du Sénégal ont pu être scolarisés l’année dernière. » Et l’objectif de Insertion handicap est d’en scalaires davantage et leur permettre d’aller au bout de leurs études.
lindependantnews

About The Author

Related posts